Club de la Presse de Bretagne

La maison des journalistes et des professionnels de la communication de bretagne


Directive droits d’auteur: la presse défend son « droit voisin »

13 septembre 2018

Mercredi 12 septembre, le Parlement européen doit se prononcer à nouveau sur la directive droits d’auteur pour la presse, à l’ère numérique. Les éditeurs continuent à plaider pour « le droit voisin », droit spécifique qui rendrait possible une juste rémunération des copies d’articles et de vidéos, alors que Google et Facebook semblent capter tous les bénéfices de l’économie en ligne. Le Parlement européen va-t-il résister aux arguments des GAFA qui agitent le spectre d’un internet moins libre, moins populaire? Le président du directoire d‘Ouest-France , Louis Echelard, a appelé jeudi dernier les parlementaires à mesurer les conséquences de leur choix: « En instaurant un droit sur la production d’information, le Parlement confortera par une mesure équitable la place des entreprises de presse dans l’information des citoyens ». Il explicitait cette position:  » Un Internet soucieux des citoyens doit répartir la création de valeur selon l’apport de chacun. Les entreprises de presse organisent la collecte, la vérification et la rédaction de l’information et en supportent les coûts. Ce travail doit être justement rémunéré. »

Le syndicat de la presse quotidienne nationale défend la même position, en déplorant que « la valeur créée par les contenus de presse échappe à ceux qui investissent pour la produire, les éditeurs. » Sur ce thème, on a relevé la tribune de Sammy Ketz, reporter de guerre à l’AFP, signée par 107 confrères. On détachera ceci:  » Les médias qui envoient leurs journalistes risquer leur vie pour assurer une information fiable, pluraliste et complète, pour un coût de plus en plus élevé, ne sont pas ceux qui en tirent les bénéfices. Ce sont des plateformes qui se servent sans payer. C’est comme si vous travailliez et qu’une tierce personne récoltait le fruit de votre travail. »

Réseaux sociaux
© Club de la Presse - Mentions légales