Club de la Presse de Bretagne

La maison des journalistes et des professionnels de la communication de bretagne


Guillaume Lacroix (Brut): « Sur les mobiliers urbains, comme à Rennes, nous démarrons la conversation avec le public »

27 avril 2018

« Quand je bouge, je vois ce qui se passe dans ma ville. Tout ce qui peut activer les communautés locales nous intéresse. » C’est ainsi que Guillaume Lacroix, co-fondateur de Brut, le média exclusivement présent sur les réseaux sociaux, décrit la proposition faite à la Ville de Rennes : « mettre en valeur les initiatives qui ont un impact positif sur la société. »  Par exemple, mettre en avant les manières de lutter contre le gaspillage alimentaire, les glaneurs ou, prochainement, les prothèses fabriquées par Human Lab. 

Petit retour en arrière: en février dernier, dans le cadre du marché passé par Rennes métropole avec la société Clear Channel, 23 mobiliers numériques ont été mis en service dans le centre de Rennes. La moitié des contenus sont publicitaires, l’autre est dédiée à l’information publique. Clear Channel prend contact avec Brut qui réfléchissait au traitement de l’actualité locale, adaptée aux nouveaux usages notamment des plus jeunes.

Mais est-ce vraiment du journalisme? « Oui, nous sommes journalistes, nous choisissons les sujets, nous les anglons et nous les validons » explique Guillaume Lacroix. « Notre métier, c’est de démarrer la conversation là où les gens sont en mobilité. 70% de notre audience a moins de 35 ans et c’est une génération qui se sent plus responsable. » Laurent Riera, directeur de la communication pour la Ville et la métropole se réjouit de ce partenariat proposé par Brut: « Ce media nouveau va vers des gens qui passent à côté de l’information traditionnelle, avec une visée pédagogique ». Il n’en coûte rien pour le contribuable, le financement étant prévu dans l’accord passé entre Clear Channel et Brut.

Réseaux sociaux
© Club de la Presse - Mentions légales