Solenne Durox: « Le prix Objectif Plume a pour vocation de mettre en lumière le travail des pigistes, mais aussi toutes les initiatives collectives qui existent autour de nous »

En partenariat avec l’ancien collectif de journalistes pigistes, Objectif Plume, le Club de la Presse de Bretagne organise un concours pour attribuer une bourse à un/e journaliste pigiste de la région Bretagne afin qu’il/elle puisse concrétiser un projet de reportage. Solenne Durox, journalistes pigiste, revient pour La Une sur l’origine de ce collectif et sur ce prix.

Pouvez-vous me présenter le collectif? Pourquoi ce prix?
– « Objectif Plume a été créé en 2006 par une dizaine de journalistes bretons. Le but était de regrouper des rédacteurs et des photographes pigistes pour travailler ensemble et briser l’isolement inhérent au statut de pigiste. On voulait mettre en commun nos compétences et nos connaissances pour donner naissance à différents projets: espace de coworking, création de contenus multimédias, création d’un blog, intervention dans un lycée. Cela a très bien fonctionné pendant une dizaine d’année et ça nous a permis de travailler ensemble et de mettre en avant notre travail via le blog et le site Objectif Plume. En 2016, nous sommes arrivés à la conclusion que le collectif était en fin de vie pour diverses raisons, notamment des évolutions professionnelles de chacun. Nous avons tous beaucoup évolué individuellement, et nous ressentons moins le besoin du collectif et avons moins de temps à lui consacrer. Pour finir moins tristement, nous avons donc décidé de créer un prix, qui soit comme un relais, une manière d’encourager les nouveaux pigistes. Cela nous semblait logique de faire un partenariat avec le Club de la Presse de Bretagne, car cela donne un plus large écho à notre initiative. Le Club a aussi cette volonté d’accompagner les pigistes.  »

Qui peut déposer un dossier?
– « Nous souhaitions que le prix s’adresse en priorité aux personnes qui se lancent dans la pige. Nous avons observé que beaucoup de bourses avaient une limite d’âge (- de 25 ans, – de 35 ans). Nous pensons qu’il n’y a pas d’âge pour débuter dans la pige. Mais une des conditions, c’est d’avoir déjà publié deux reportages qu’ils soient vidéo, photo, texte. Le candidat s’engage aussi à vendre dans l’année le reportage, car une des grandes qualités d’un/e pigiste est d’être capable de vendre et publier des sujets. On ne s’adresse pas à des personnes qui font des piges de manière dilettante. Journaliste, c’est un vrai métier. On n’exclut pas non plus les étudiants mais il faut qu’ils aient déjà publié deux reportages. Il faut que le journaliste réside en Bretagne. »

Qu’est ce que vous attendez comme type de dossier? 
– « On ne s’attend à rien, faites-nous rêver! On souhaite surtout avoir de belles surprises et avoir le sourire en découvrant des sujets. Le thème du collectif, nous semble assez ouvert, cela peut être un travail en binôme qui réalise un reportage sur le collectif, un reportage à l’étranger ou aussi en France, car il se passe beaucoup de choses à côté de chez nous où il y a de très belles initiatives collectives, dont on n’en entend pas beaucoup parler. Le synopsis peut très bien concerner pour un reportage, photo, vidéo, radio ou écrit. Les 500 euros aideront le ou les gagnant(e)s à mettre en place le reportage d’un point de vue pratique, car les frais de déplacement ne sont pas toujours pris en charge. Quand on est pigiste, on a plein d’idées de reportages mais on s’autocensure par peur du manque de moyens ou de ne pas rentrer dans ses frais.  »

Retrouver toutes les informations concernant la bourse « Objectif Plume »
Les journalistes pigistes peuvent déposer un dossier jusqu’au 1er juin 2017.