AFP Rennes: changements à la tête de la rédaction

Le directeur régional Ouest de l’Agence France Presse (AFP), Patrick Baert, a quitté Rennes cet été pour Pékin. Il est remplacé par Jean-Louis de la Vaissière, 63 ans, précédemment en poste au Vatican. Autre nomination: celle de Christian Gauvry, 43 ans, nouveau chef de la rédaction à Rennes, qui succède à Alexandra Turcat, désormais rédactrice en chef du Marin (Pôle mer du groupe Ouest-France). Pour la Une, leurs premières impressions bretonnes: 

Depuis quand êtes-vous à l’AFP?
jldlv-Jean-Louis de la Vaissière (photo ci-contre): « Je suis à l’Agence depuis 1977, dans des postes européens pour l’essentiel: Allemagne, Genève, Italie et Vatican pour ces cinq dernières années où j’ai vu le passage de Benoît XVI à François. L’Agence est une école de la rigueur et du dépouillement; c’est la culture de la modération, de la distance. Il faut être là et en même temps, avoir du recul, une capacité d’analyse. La rapidité n’est pas le critère n° 1. »
-Christian Gauvry: « Je suis à Rennes depuis 16 ans, dont six ans détachés à Caen et Nantes. Comme chef de rédaction, j’organise la couverture des événements. Ces derniers temps l’agriculture avec ses crises est devenue un aspect important de cette couverture, le SPACE étant un temps fort. On nous demande d’apporter un regard différent, plus large sur l’actualité, de façon à intéresser hors Ouest. »

Quelle est l’étendue de la zone géographique couverte par le bureau de Rennes? Avec quels moyens?
Tous deux: « Nous couvrons 20 départements,dans quatre régions, avec cinq journalistes texte, 3 attachés de rédaction, un journaliste sportif, une vidéaste et un éditeur photo, plus un réseau de pigistes surtout en photo et vidéo (de plus en plus exigée). Nous sommes présents aussi dans cinq villes: Nantes, Brest, Caen, Rouen et Tours, avec cinq journalistes-texte détachés et un photographe. Dans la présentation de nos dossiers, l’infographie a pris une dimension importante. Exemple avec notre prochaine enquête sur l’avenir des prisons désaffectées. »

Quelles sont, selon vous, les caractéristiques  de la Bretagne?
Tous deux: « Les dossiers agricoles, avec deux étés successifs de crises. Aller au-delà de l’inquiétude ou de la colère, faire parler tous les protagonistes: producteurs, transformateurs, distributeurs. »
Jean-Louis de la Vaissière, nouveau dans cette région: » Le dynamisme culturel est frappant, avec sa convivialité. Les Bretons sont à la fois pugnaces et ouverts. J’aimerais faire vivre des points forts comme ce qui est lié à la mer, et aux pôles économiques qui se sont affirmés. »

Propos recueillis par Paul Goupil