Climatoscopie : le club se mobilise pour un meilleur dialogue entre sciences, médias et société, en Bretagne et au-delà

En mars 2022, le Club de la presse a déposé un dossier dans le cadre de l’appel à projets « Associations Science-Société » publié par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cet automne nous avons appris qu’il figurait parmi les lauréats, permettant de développer des actions conçues au sein du groupe « info scientifique » en 2023.

Petit déjeuner du groupe « info scientifique » – vendredi 21 novembre 2022

Un projet co-construit misant sur des compétences partagées et des priorités convergentes

Les crises actuelles, climatique, environnementale, sanitaire et démocratique, couplées aux manipulations de l’information, génèrent une défiance accrue dans les paroles médiatiques et scientifiques. En outre, une place médiatique encore trop faible est accordée à la crise climatique, comme l’ont montré des tribunes signées par de nombreux scientifiques et de journalistes en France.

Face à cette situation, les acteurs de l’information et de la communication scientifique du Club de la presse de Bretagne se sont mobilisés depuis un an au sein d’un groupe de travail « Info scientifique ». Journalistes, communicant·es, médiateur·rices scientifiques, tous s’inquiètent de la méconnaissance du fonctionnement de la science dans les médias et dans la société. Certains messages sont brouillés et l’anecdotique, sans valeur scientifique, prennent parfois le pas sur des informations cruciales et fiables, peu portées à l’attention du public.

A l’occasion de la Fête de la Science 2021, une rencontre professionnelle a été organisée à Rennes. La majorité des journalistes scientifiques de Bretagne, représentant des médias variés, ont échangé avec les représentant·es des universités bretonnes, les directions régionales des grands instituts de recherche et les écoles d’ingénieurs. Ce fut le déclic et l’envie collective de renforcer les collaborations, afin d’inventer des méthodes innovantes de diffusion de l’information scientifique, dans les médias et pour les citoyens. La richesse de l’actualité scientifique fut démontrée, ainsi que la facilité d’accès aux nombreux chercheuses et chercheurs, dans la région ou ailleurs.
Une seconde rencontre a alors été organisée sur le thème « La science, derrière le changement climatique ». La Bretagne peut se prévaloir de compter sur son territoire de multiples établissements d’enseignement supérieur et de recherche, des centres de culture scientifique et des médias de qualité, et de nombreux représentants de cet écosystème ont participé à la rencontre.

Créer un espace ressources entre journalistes et scientifiques

Le projet, initialement baptisé « Parler du climat, ici et maintenant » poursuit un objectif double :

  • Donner davantage de place au traitement médiatique des questions liées au changement climatique, en associant des chercheurs et chercheuses de toutes disciplines
  • Augmenter le nombre de sujets traités et diversifier les domaines d’analyse.

Renommé « Climastocopie », il s’articule en deux volets :

  • événementiel : une rencontre publique
    5 rendez-vous seront programmés entre le printemps et l’automne 2023, 3 à Rennes, 1 à Brest et 1 à Lorient ou Vannes.
    Format : une rencontre d’une heure avec 4 scientifiques, sur une actualité liée au climat. Expliquer les résultats d’une recherche qui vient d’être publiée. Être en écho avec une actualité générale. À chaque fois, une restitution sous forme de publication d’une série d’articles couplés à des podcasts.
  • pédagogique : un atelier bimestriel pour mettre en relation directe journalistes et scientifiques sur une problématique relative à l’urgence climatique, dans une approche pluridisciplinaire.

Participer ou devenir partenaire du projets

Lors de la réponse de l’appel à projets, ce dossier a reçu le soutien des Club de la presse de Lyon et de Bordeaux ; du réseau des communicants scientifique de l’association COMOSUP ; de l’association Micro-sillons ; de l‘Université de Bretagne Occidentale ; INSERM Grand Ouest ; Inrae – Bretagne et Normandie ; du CNRS – Délégation Bretagne et Pays de la Loire ; du Centre INRIA – Université de Rennes. Par sa nature collaborative, d’autres coopérations sont envisageables et à envisager, parmi les membres du Club de la presse de Bretagne et au-delà.

Si vous souhaitez rejoindre le groupe de travail « info scientifique », merci de contacter Joanna Robic qui le coordonne en lui écrivant à joanna.robic@univ-rennes1.fr

Pour devenir partenaire de l’action « Climatoscopie », en qualité de média ou d’organisation (institutions, associations), merci de contacter le club via l’adresse partenariat@clubpresse-bretagne.com

A lire aussi sur le site
Mer & Journalisme : Le réchauffement climatique au cœur de la quatrième édition
Faut-il se former pour traiter des enjeux climatiques ?
Charte pour un journalisme urgence écologique (le Club de la presse de Bretagne fait partie des signataires)