Education aux médias : une classe de 5ème du collège des Chalais se rend à la ferme solaire de Bruz

L’éducation aux médias est un point fort de l’action du Club de la Presse. C’est pourquoi, on vous invite à découvrir un projet mené par un.e adhérent.e. Aujourd’hui, ça sera celui de Julie Lallouët-Geffroy, qu’elle a mené avec une classe de 5ème du collège des Chalais jeudi 18 novembre, sur le thème des énergies renouvelables.


Crédit photo : Angéline Desdevises

Ce nouveau projet d’éducation aux médias, ici mené par Julie Lallouët-Geffroy est un projet de six séances. L’objectif pour les élèves est de créer un journal papier sur le thème des énergies renouvelables, et plus précisément de l’énergie solaire. Cette troisième séance était donc consacrée à la visite de la ferme solaire de Bruz, où les jeunes ont pu voir un champ de panneaux photovoltaïques.

Souleyman se dit heureux de cette visite, selon lui « c’est important de quitter l’école pour voir autre chose. C’est par le terrain que nous sommes les plus intéressés, et ça nous fait découvrir de nouveaux lieux autour de chez nous. »

Le jeune garçon était désigné photographe lors de la visite. Il a pris sa mission à cœur et a essayé de « jouer avec les couleurs et la perspective afin de réaliser de belles photos pour la Une. »

Crédit photo : Angéline Desdevises

Pour Julie Lallouët-Geffroy c’est également primordial de donner la priorité au terrain, afin que les élèves s’investissent davantage. De plus, elle met l’accent sur un journal papier. D’après la journaliste, « c’est un format que les jeunes rencontrent de moins en moins, il est donc important de les familiariser avec la presse papier. C’est aussi un moyen de développer la cohésion de groupe, car chacun a un rôle bien précis dans la conception du journal. Effectivement, lors de la visite certain.e.s étaient en charge des photos, d’autres de la prise de notes. Par la suite, les élèves devront apprendre à hiérarchiser les informations, sélectionner les bonnes photos, et veilleront à travailler la mise en page comme de vrais journalistes ».