Elyass, journaliste afghan, peut demander l’asile en France

Nous avions évoqué en mars la situation d’Elyass Ehsas, 28 ans , journaliste afghan qui avait dû fuir son pays en 2015, sous les menaces de talibans. Sur la route de l’exil, la Suède où il avait demandé l’asile politique, le lui avait refusé. La France où il était venu ensuite n’était pas venue à son secours non plus. Après un dur séjour dans un camp de migrants à Saint Denis, il était arrivé à Rennes, où la préfecture avait refusé d’examiner sa demande d’asile en le renvoyant au règlement de Dublin, qui oblige les exilés à poursuivre leurs démarches dans le premier pays de l’Union européenne où ils sont passés.

Assigné à résidence, Elyass a décidé de vivre caché lorsqu’il a été convoqué par la police aux frontières avant son expulsion vers la Suède. Le soutien de la Fédération internationale des journalistes, de Reporters sans frontières et du Syndicat national des journalistes a été à l’origine d’une pétition adressée au gouvernement et à la maire de Rennes. Désormais, la France accepte d’examiner la demande d’asile d’Elyass.