Été 2022 : « Océans et Climats », au programme de la 4ème « École d’été Mer et Journalisme »

Organisée en partenariat avec le Club de la Presse de Bretagne, l’ESJ Lille, l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM), Océanopolis, The Conversation et Radio Canada, la quatrième édition de l’école d’été Mer et Journalisme « Océans et Climats » se tiendra les 23 et 24 août 2022 à distance ou en immersion à l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM), au sein d’une équipe à la pointe… bretonne, au sein de la rade de Brest !

Les sciences de la mer. Un concept mystérieux pour certains, méconnu pour d’autres mais que tous pourront appréhender lors de la quatrième édition de l’école d’été ISblue (The Interdisciplinary graduate School for the Blue planet) « Mer et Journalisme ». Organisée à l’Institut universitaire européen de la mer (IUEM) les 23 et 24 août prochains, à Plouzané (Finistère) et en distanciel pour celles et ceux qui ne pourraient faire le déplacement jusqu’à la mer d’Iroise, cette formation permettra de mieux comprendre « l’Océan et le Climat ».

Voyage dans le temps

Pendant ces deux jours, les journalistes inscrits – qu’ils soient généralistes ou bien spécialistes du milieu marin – pourront en effet, lors des conférences plénières et des ateliers pratiques, côtoyer des scientifiques de tout bord spécialisés dans l’étude des océans et des climats.
Le premier jour, Stefan Lalonde (IUEM, CNRS) proposera par exemple un voyage dans le temps en abordant « Les variations climatiques au cours des ères géologiques » avant que Martial Caroff (IUEM), Jérémie Bourdoulous et Noémie Courant (projet Geopark Armorique, en cours de labellisation UNESCO) ne débattent du façonnement des paysages à partir de l’exemple de l’évolution d’une chaîne hercynienne.

Comprendre le GIEC

L’après-midi, un atelier animé par Olivier Aballain (ESJL) donnera des clés pour apprendre aux scientifiques et aux journalistes à travailler ensemble et à ces derniers à lire une publication scientifique. Une conférence de Franck Lecocq (CIRED, responsable du tome III du GIEC) viendra clôturer cette journée en faisant un point sur ce rapport.
Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sera encore au programme du lendemain matin, avec une table ronde sur les raisons pour lesquelles « Les conclusions des rapports du GIEC ne passent que partiellement dans les COP » avec Franck Lecocq, Jean Jouzel (IPSL), Christophe Cassou (Météo-France), et Anne-Marie Tréguier (Isblue).
L’après-midi, enfin, une ultime table ronde avec Hélène Planquette (IUEM, CNRS), Catherine Jeandel (LEGOS, CNRS), Fabien Perrault (INSU CNRS), et Christophe Cassou (Météo-France), scientifiques de la campagne océanographique SWINGS, abordera la manière dont « les scientifiques étudient les interactions océan-climat ».

Pour tout renseignement : https://www-iuem.univ-brest.fr/wp-content/uploads/2022/04/MEJ2022-Programme_avril.pdf

Inscriptions avant le 1er juillet : https://metj2022.sciencesconf.org/

Tarifs : 450 € (en présentiel) ; 350 € (en distanciel) ou via IFQM pour le Québec.