FAQ – statut auto entrepreneur

Suite à la journée du 6 décembre 2016 sur l’atelier « Journalistes, rédacteurs, comment déclarer nos revenus?», voici une foire aux questions concernant le statut d’auto-entrepreneur pour les rédacteurs et journalistes.

Rédacteur, auto-entrepreneur ou entreprise individuelle ?

Tout dépend de son chiffre d’affaires. Si les revenus dépassent 32 900 euros par an (selon la loi mais il est conseillé de passer à ce statut dès qu’on atteint 20 000 euros), il est plus intéressant de se déclarer en entreprise individuelle. L’auto-entrepreneuriat peut être simple quand on débute une nouvelle activité à côté de son activité de salarié. Mais si en terme de revenus on dépasse 50% de son chiffre d’affaires il peut être plus intéressant de choisir un autre statut. Quand on gère des sujets en tant que auto-entrepreneur, il faut penser comme un chef d’entreprise. Le magazine n’est plus un employeur mais un client. Il faut apprendre à s’auto-gérer, gérer ses dépenses, ses frais professionnels… et vérifier que l’activité est bien rentable. Il ne s’agit pas juste de dire « Est-ce que ça me rapporte de l’argent ? » mais « Est-ce que mon activité est rentable ? » ce qui est différent. Attention : vous devez obligatoirement déclarer vos revenus issus de l’auto-entrepreneuriat auprès de Pôle Emploi.

Comment s’inscrire ?

Il s’agit d’une profession libérale. Pour s’inscrire rien de plus simple. Il suffit de se connecter au site internet www.lautoentrepreneur.fr Une fois inscrit, il vous faudra déclarer son chiffre d’affaires tous les mois (même si vous ne gagnez rien. C’est important car si vos déclarations ne sont pas faites TOUS les mois vous risquez une amende de 49 euros pour non-déclaration) et payer ses cotisations. Si vous souhaitez devenir auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier d’un certain nombre de dispositifs publics incitatifs dont l’ACCRE. En effet si vous êtes demandeur d’emploi ou remplissez certains critères (âge, etc.), vous pouvez faire une demande d’ACCRE qui vous permet d’obtenir une grosse réduction de paiement de cotisations.

Il faut un compte bancaire dédié à son activité professionnelle

Depuis le 1er janvier 2015 c’est obligatoire. Chaque auto-entrepreneur doit ouvrir un compte bancaire dédié à son activité. En effet, chaque mouvement bancaire doit pouvoir être justifié par une pièce comptable. Il faut également créer un tableau Excel qui tient compte des recette. Un auto-entrepreneur est un chef d’entreprise il doit donc se comporter comme tel. Attention votre banque risque de vouloir vous vendre un compte professionnel. Ne vous faite pas avoir, il suffit d’ouvrir un deuxième compte courant dédié à votre activité professionnelle mais seulement ça il vous faut bien le préciser à votre banquier. Compte dédié à une activité professionnel mais pas un compte professionnel. Les compte pros ont des frais beaucoup plus élevés et inutiles.

Assurance professionnelle

Il est désormais également obligatoire d’avoir une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Factures

en tant qu’auto-entrepreneur vous travaillez désormais sous forme de facture. A chacune de vos articles ou de votre série d’articles doivent faire l’objet de l’édition d’une facture. Celle-ci doit contenir nom, adresse et numéro de SIRET de l’émetteur et de son destinataire soit vous et votre client. Dans la mesure ou votre mission n’est pas soumis à TVA, votre facture doit mentionner la phrase suivante : « TVA non applicable en vertu de l’article 293B du CGI ».