Genre et journalisme : on a les chiffres !

Avec 47,2% de femmes parmi les titulaires de la carte de presse en 2018, et une progression de 24% du nombre de femmes journalistes contre 7% pour les hommes entre 2000 et 2018, on pourrait estimer que la parité est atteinte dans notre profession.

Et pourtant beaucoup reste à faire, comme le démontre Genre et journalisme, ouvrage publié récemment par Beatrice Damian-Gaillard, Sandy Montañola et Eugénie Saitta, enseignantes chercheuses à l’université Rennes 1. Et cette fois, avec des arguments chiffrés !

L’ouvrage ne vise pas à dénoncer mais à analyser les mécanismes de discrimination à l’œuvre dans la profession.
Principale originalité, la richesse de ses sources. Le livre dresse un panorama considérable de recherches et d’enquêtes, scientifiques françaises et internationales, consacrées à la question du genre dans le journalisme. Il s’intéresse aussi bien aux modalités de production de l’information à l’œuvre au sein des entreprises médiatiques, qu’aux discours journalistiques produits et aux mobilisations individuelles et collectives concernant les discriminations de genre dans les médias.

Eclairé par de nombreux exemples, il entend présenter les processus à l’œuvre et leur évolution, à la télévision, à la radio, dans la presse et sur le web. Avec ce constat réjouissant : les femmes ne sont pas des victimes dociles : « Ce que nous laisse encore saisir ce livre, c’est que l’intelligence de ces journalistes est de savoir faire, non seulement de nécessité vertu, mais invention », comme le souligne la préface. Et aussi la fréquentation régulière des médias.