La Justice autorise Mediapart à publier son enquête sur le maire de Saint-Etienne

Crédit photo : DR

« La Justice rétracte l’ordonnance qui nous interdisait de publier notre enquête, qui a fait l’objet d’une censure de 12 jours », annonçait Mediapart mercredi dernier.

L’enquête apportait des révélations sur l’élu stéphanois Gaël Perdriau et ses coups tordus contre son premier adjoint et le président de région, Laurent Wauquiez. La première décision du tribunal de Paris avait été prise sans donner la possibilité au média de se défendre. Il s’agissait d’un contournement de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, qui veut que  » tout journal peut être publié sans déclaration ni autorisation préalable » . 

La magistrate avait signé son ordonnance sans connaître le contenu de l’enregistrement en question.  37 sociétés de journalistes et 17 organisations de défense de la liberté de la presse avaient apporté leur soutien à Mediapart. Et la sénatrice Nathalie Goulet avait déposé une proposition de loi pour préciser dans la loi de 1881 qu’une publication  » ne peut être interdite qu’en application d’une décision judiciaire rendue contradictoirement « .