Céline Cadiou, Xavier Debontride, Marguerite Castel, Mélinda Khiari, Olivier Barraud, Stéphane De Vendeuvre, Isabelle Jarjaille, Baptiste Blandet, Julie Lallouët Geffroy, Anne Bergogne, André Garcia, Baptiste Cessieux et Paul Goupil

L’Assemblée générale annuelle du Club de la Presse de Bretagne s’est tenue en janvier 2019 pour renouveler l’ensemble de son équipe.

Le nouveau conseil d’administration s’est réuni le vendredi 18 janvier à 20h30 pour élire le bureau. Il est composé de 15 membres (12 journalistes et 3 communicants) a désigné un nouveau bureau de six membres. Il a porté à sa tête deux coprésidents qui incarnent la dimension régionale du Club : Marguerite Castel, journaliste indépendante à Brest
Xavier Debontride, journaliste indépendant à Rennes.

Vice-présidents :
Stéphane de Vendeuvre, journaliste
Olivier Barraud, communicant 

Trésorier, Baptiste Julien Blandet, journaliste
Secrétaire générale, Julie Lallouët-Geffroy, journaliste

Bureau du Club de la Presse de Bretagne

Les autres membres du conseil d’administration

Journalistes:

Céline Cadiou,
Baptiste Cessieux
Paul Goupil
Isabelle Jarjaille
André Garcia
Lisa Le Maguet
Anne Bergogne

Communicantes:

Florence Beauvois
Melinda Khiari

Les membres du conseil d’administration

Bilan de l’année 2018

Bilan financier

Le Club de la Presse de Bretagne va bien. La balance dépenses / recettes révèle une bonne santé financière de l’association. Il convient néanmoins d’être vigilant, d’autant que la subvention à l’emploi de notre salariée se termine en mai 2019. Le Club dispose de réserves qui lui permettent d’envisager l’avenir sereinement, mais pour assurer sa pérennité et garantir son indépendance, il conviendrait de disposer de 15 000 euros de recettes par an.
Les ressources ont augmenté depuis 2016, pour atteindre 117 000 euros. Cette hausse est essentiellement due au nombre d’interventions sur l’éducation aux médias qui augmentent. Les dépenses sont aussi en hausse et atteignent en 2018, 98 000 euros. Ceci est dû à la hausse des charges en personnel, qui comprend la salariée de l’association, mais aussi le paiement des prestations tierces (éducation aux médias) et la rémunération d’une journaliste pour la rédaction de la UNE. Le total du passif de l’association pointe aussi vers le haut pour atteindre les 114 00 euros.

Bilan financier approuvé par l’AG.
Une abstention.

Bilan moral

Les adhésions. Total 284. Journalistes : 151. Communicants : 84. Personnes morales : 27. On observe une légère érosion dans le collège des communicants qui peut s’expliquer par les adhésions comme personnes morales.
Répartition géographique : 215 en Ille-et-Vilaine, 42 en Finistère, 9 en Morbihan et 9 dans les Côtes-d’Armor.

Un rapprochement avec Paris Breizh Média a en outre été mis en place, en vue d’une collaboration plus étroite entre les deux structures.

>Les partenariats. De nombreux partenariats sont noués :
– Kéolis pour l’expo Report’images à Rennes et à Brest.
– Festival des Libertés numériques à Rennes.
– Festival Longueur d’ondes à Brest.
– SNJ avec lequel le Club a animé une table ronde sur les fake news.
– Canal B et Rcf Alpha pour la réalisation d’émissions de radio et d’éditos.
– La Chance aux concours avec laquelle des adhérents du Club forment des étudiants souhaitant passer les concours de journalisme. Il s‘agit d’une classe prépa gratuite à destination des élèves boursiers.
– La Librairie Le Failler à Rennes, Dialogues à Brest pour la mise en place de rencontres publiques avec des auteurs.

>Éducation aux médias. Douze projets au long cours soutenus par la Drac, en Ille-etVilaine et Côtes-d’armor : en collège et lycée, en Ephad, auprès de jeunes de la PJJ. Aussi, des actions plus ponctuelles à la demande des enseignants. C’est un volet important dans lequel le club aspire à s’engager de plus en plus.

>Les formations. Huit sessions concrétisées en 2018 alors que le Club en organisait douze-quinze en moyenne les années précédentes. Certaines propositions ont été annulées faute d’inscrits qui rencontrent des difficultés à financer leur participation.

Les grands projets.

>L’Expo Photo Report’images #2. Une 2e édition heureuse avec treize photo-reportages, soit 103 images, exposées dans le métro à Rennes. Bons retours presse, l’expo est désormais identifiée. Elle va même voyager à Brest pour être accrochée du 8 février au 15 mars aux Capucins. Le Club est en outre en attente d’une réponse Saint-Malo et de la Gare Montparnasse à Paris.

>Le prix Objectif Plume. En juin, nous avons décerné le prix Objectif plume à un reportage publié dans Géo : bravo encore Nicolas Legendre pour ce formidable récit du Kazakstan.

> Le festival Longueur d’ondes, à Brest. Le festival a lieu début février, le Club entre dans la programmation officielle en animant une table ronde sur les faits divers et proposera une discussion autour d’un verre avec Thomas Legrand, chroniqueur politique de France Inter et Sonia Devillers, chroniqueuse des médias.

Violences en manifestation. Saisi par le Club en juin 2016 à cause de violences subi par des journalistes lors de la loi travail à Rennes, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a rendu sa réponse fin décembre. Dans la foulée, le Club s’est associé à la pétition en circulation depuis le 18 janvier, « Les citoyens ont le droit de manifester, les journalistes celui d’informer » (https://rsf.org/fr/les-citoyens-ont-le-droit-de-manifester-les-journalistes-celui-dinformer ), initiée par les syndicats, sociétés de journalistes et des associations, dont le Club. Le Club s’insère donc dans les réseaux nationaux sur le thème de la défense de la liberté de la presse.

Le site internet du Club. Il s’est refait une beauté, grâce à Agathe L’hermet. Il est désormais mieux compatible avec les téléphones car développé selon la logique « mobile first », l’annuaire des adhérents est beaucoup plus simple et plus agréable, l’espace privé pour les adhérents également où les adhérents pourront consulter des articles non visibles des autres visiteurs. Et, un agenda clair est désormais en une du site. Nos amis communicants adhérents ou pas peuvent a présent y inscrire toutes leurs conférences de presse grâce à un nouveau module de saisie. Un outil prometteur pour nos métiers.

Stratégie : le Club se recentre

Un séminaire s’est déroulé le 15 décembre dernier pour redéfinir l’identité, la stratégie du Club. Face à l’ébullition de l’association depuis plusieurs années, un besoin de se recentrer s’est fait sentir.
Le besoin de clarifier le rôle des commissions, du conseil d’administration, du bureau, des modes de prises de décisions était également nécessaire. Pour y remédier, un organigramme du CA, des référents commissions, du bureau et des prises de décision a été élaboré et distribué lors de l’AG. Une mise à jour sera faire à l’issu du premier Conseil d’Administration.

Le besoin de clarifier les tâches à accomplir pour mener un projet a aussi été exprimé. Désormais, le Club tâchera de préciser, via la newsletter, ce qu’induit l’implication dans l’organisation de tel ou tel événement pour chacune et chacun puissiez trouver votre place selon vos envies, vos dispnibilités et vos compétences.
La place accordée aux communicants est peu claire. Le bureau aura pour tâche de définir ce point, et de rédiger une modification des statuts, qui sera soumise au vote d’une l’assemblée générale extraordinaire organisée d’ici à l’été prochain.

Au delà de ces points très concrets, le sens et la pertinence des actions menées est l’élément moteur de l’implication des adhérents. C’est une bonne chose, maintenons, renforçons cela !

Ainsi, le Club est avant tout une structure de professionnels, menée pour et par les professionnels. A cela s’ajoute un enjeu de société majeur, particulièrement exacerbé aujourd’hui ; la défiance envers les médias. La volonté de renforcer les actions vers le grand public et de consolider les événements pour les professionnels sont deux axes essentiels.

Projets 2019

>Éducation aux médias.
– Multiplier les interventions de journalistes dans les écoles, partenariat reconduit avec la protection judiciaire de la jeunesse.
– Le Club va devenir le référent Bretagne du projet national Esprit Critik, des interventions d’éducations aux médias à la citoyenneté auprès des jeunes, initié par le Club de la Presse Occitanie. Une réflexion a été également initié avec le Conseil Régional dans le cadre européen.

>Actions vers le grand public.

  • Exposition REPORT’Images : il y a une envie d’élargir le périmètre à celui des Clubs de la Presse de Nantes et de Normandie et permettre à la sélection de photographe d’être vu sur l’ensemble du Grand Ouest. A ce titre, un stagiaire sera au Club de février/ mars à mai/juin prochain pour accompagner la salarié dans le développement et la communication de la 3e édition.
  • La journée du 15 décembre avait fait émergé une envie collectire d’organiser un événement grand publc autour de l’éducation aux médias.
  • Formations. Développement de formations auprès des associations sur le thème : communiquer avec les médias. Compte tenu de la réforme de la formation pro, un partenariat va commencer en septembre avec IUT Lannion autour dun programme de formation certifiée.
  • Conférences. Projet d’un cycle de conférences avec Sciences Po et les Champs libres. Projet de conférences sur l’Europe, en lien avec les élections européennes. En outre des conférences régulières sur des projets/propositions de lois, telle celle sur les « infox », pourraient être organisées avec les rapporteurs concernés et des parlementaires bretons. Deux sénateurs d’IIle-et-Vilaine (François Gatel et Dominique de Legge) ont ainsi été contactés et ont donné un accord de principe ; tout comme la a députée rapporteuse de la loi Infox, Naïma Moutchou.

Bilan approuvé par l’AG à l’unanimité.