Le Festival de l’info locale (FIL) : une vision à 360° des médias de proximité

Trois questions à Julien Kostrèche, directeur du Festival

La troisième édition du FIL aura lieu à Nantes les 23 et 24 septembre prochain. Quels en seront les points forts ?

– Nous avons voulu établir un programme riche et dense, ouvert sur tous les types de médias, grands groupes, petites structures, médias associatifs ou indépendants ; à tous les supports (radio, télé, print, internet, podcasts…) et à tous les métiers (journalistes, commerciaux, développeurs …) pour offrir une vision à 360° des enjeux du développement, qu’il s’agisse des questions éditoriales, marketing et commerciales, managériales, sociales ou environnementales.
Fidèle à notre ligne éditoriale, nous ouvrons le FIL à l’international, avec, cette année, l’Allemagne en invité d’honneur.
Parmi les sujets abordés, nous débattrons des stratégies de développement des télévisions locales, des newsletters, des podcasts, de la vidéo ; sans oublier la conquête de nouveaux abonnés numériques et de la diversité dans les médias.

Quels enseignements avez-vous tiré de la précédente édition, organisée totalement en distanciel ?

– Le recours aux outils numériques nous a permis d’organiser plus facilement l’intervention de professionnels étrangers en dépit de toutes les contraintes liées au confinement et d’améliorer notre notoriété au-delà des frontières. Nous avons pu aussi proposer un replay de toutes les conférences.
Mais pour cette édition, nous avons misé dès le début sur le tout-présentiel, chacun ayant pris conscience de la nécessité et de l’intérêt de rencontres et d’échanges sur le terrain.

Que conseillez-vous aux retardataires qui ne se seraient pas encore inscrits ?

Qu’il est toujours temps de le faire !
Et pour ceux qui hésiteraient, il faut aller consulter la programmation intégrale qui sera disponible sur notre site à partir du 1er septembre .
Les adhérents du Club de la presse bénéficient cette année encore d’un tarif préférentiel, avec une réduction de 25%.
Le FIL recherche aussi des bénévoles qui seraient prêts à s’investir tant dans la logistique (accueil des participants) que dans la communication (notamment le suivi des débats et le compte-rendu des conférences).

Pratique : www.festival-infolocale.fr

Propos recueillis par Clotilde Cheron