Le virus de la désinformation gagne du terrain

Selon RSF, l’exercice du journalisme est gravement entravé dans 73 des 180 états du classement établi chaque année par l’association, et restreint dans 59 autres, soit au total 73 % des pays évalués.

Les journalistes sont confrontés à une “fermeture des accès” au terrain comme aux sources d’information, du fait ou au prétexte de la crise sanitaire. Seront-ils rouverts après la fin de la pandémie ? s’interroge l’étude qui montre une difficulté croissante pour les journalistes d’enquêter et de faire des révélations sur des sujets sensibles. C’est le cas en particulier en Asie et au Moyen-Orient, mais aussi en Europe, tandis que les agressions et les interpellations abusives se sont multipliées notamment en Allemagne, en France, en Italie ou en Pologne.