L’éducation aux médias, facteur d’inclusion

« L’éducation aux médias ne se limite pas à un public de collégiens ou lycéens, mais peut aussi s’adresser à des adultes surexposés par leur situation aux fausses informations et dans l’incapacité de s’en apercevoir », explique Baptiste Blandet , qui, mène depuis la rentrée, avec Géraldine Lassalle, un projet radiophonique avec un groupe d’handicapés moteur.

Suite à l’appel à projets de la DRAC, et en partenariat avec les Cadets de Bretagne, les deux adhérents du Club de la presse animent un groupe d’une vingtaine de volontaires, de 20 à 65 ans, installés dans la résidence ADAPEI 35 du quartier Maurepas Bellangerais. Le projet se déroule sur 30 séances d’une heure par semaine. La première étape a permis aux participants d’apprivoiser l’expression orale et la radio, avec la constitution d’une playlist associée à des faits d’actualité. Le groupe sera invité ensuite à enregistrer des podcasts pour raconter la vie de la résidence. Si la situation sanitaire le permet, il serait amené à rencontrer d’autres habitants du quartier. « Le but est de les amener à se poser les questions sur la façon dont est fabriquée l’information, comme n’importe lequel d’entre nous », souligne Baptiste.

A retrouver sur : brevesdequartier.media

Par Clotilde Chéron