« Ouest-France et vous », plate-forme d’échanges

Trois question à… Sébastien Grosmaître, rédacteur en chef délégué : « Un réseau basé sur la confiance »

A l’occasion du lancement de sa plate-forme d’échanges Ouest-France et vous, le journal a donné rendez-vous à ses lecteurs toute la journée du 7 septembre. Sébastien Grosmaître, rédacteur en chef délégué, maître d’œuvre du projet, nous explique cette démarche qui s’inscrit au quotidien.

Quel est l’objectif de Ouest-France et vous ? Quels moyens ?

– L’année dernière, avec la crise sanitaire, Ouest-France a reçu des milliers de questions de la part de ses lecteurs. Ce fut le point de départ d’une nouvelle rubrique : Ouest-France vous répond. Cet espace est devenu Ouest-France et vous en intégrant divers espaces de débats et de contribution. Il propose des contenus rédactionnels nourris de la conversation au quotidien avec les lecteurs et internautes. Ces contenus sont publiés sur le site, dans le journal, sur les réseaux sociaux, sous forme écrite ou vidéo….

La proximité, c’est l’ADN de Ouest-France. La rédaction se doit de créer et animer un dialogue avec sa communauté de lecteurs, pour confronter son regard sur l’actualité à la vraie vie de gens. C’est ainsi que le lien de confiance se renforce. Cela permet à la rédaction de prendre le pouls des préoccupations au quotidien et de rester en phase avec la vie des territoires.

La culture de l’interactivité doit irriguer l’ensemble de nos 60 rédactions. Elle est animée par une cellule dédiée, renforcée à l’occasion de cette rentrée. Elle est composée de quatre journalistes et une journaliste alternante, un secrétariat dédié. Cette équipe travaille en transversalité avec une responsable marketing et un membre du service numérique et informatique. L’objectif est l’engagement des lecteurs. Nous entendons atteindre un embasement (collecte de données pour développer une base) de 60 000 personnes par an pour un millier d’abonnements. Côté audience, nous pensons dépasser la barre des 3 millions de visites mensuelles.

Que retenez-vous de la journée de lancement, le 7 septembre ?

– Cette journée a été un temps fort de rentrée parmi bien d’autres déjà lancés. L’objectif était d’évoquer les coulisses à Ouest-France autour de la conception de l’information et de décrire notre projet sur l’interactivité. Au quotidien, selon l’actualité, nos sujets avec échanges sont visités par plusieurs dizaines de milliers de personnes.

-Et maintenant, quels enseignements pour la rédaction ?

– Chaque expérience d’interactivité est un enseignement. Nous sommes en mode projet permanent. En veillant à développer les outils pour faire de notre plateforme un vrai réseau social, de confiance, avec des gens connectés et identifiés. Nous avons perçu plusieurs pistes pour développer encore l’expérience d’interactivité et la proximité avec les lecteurs. Par exemple, l’ouverture d’espaces de dialogue en direct avec les chefs de rédaction en lien avec les lecteurs de leur zone. Objectif, dialoguer sur la couverture de l’actualité locale qui les touche. Nous entendons aussi fortement développer les échanges avec des communautés de lecteurs, en lien avec des experts, dans des thématiques très ciblées : le sport, la santé, les loisirs, les conflits de voisinage, les événements de l’Ouest… Les centres d’intérêt sont très vastes.

Recueilli par Paul Goupil