Ouest-France réduit la voilure en Normandie

logo_ouestfranceEn décembre 2015, François-Xavier Lefranc, rédacteur en chef de Ouest-France, avait présenté pour La Une du Club un « nouveau challenge »: franchir la Seine en s’adaptant à la nouvelle Normandie, Basse et Haute réunies. D’où la création d’une 53e édition du journal, diffusée dans l’Eure et la Seine-Maritime. Dix mois plus tard, les ventes modestes obligent Ouest-France à réduire la voilure en se concentrant sur Le Havre, dont la zone fait désormais l’objet de trois pages quotidiennes, animées par un journaliste, Yann-Olivier Bricombert. Il travaille avec des pigistes et des correspondants.
La nouvelle édition va de Lisieux au Havre, unissant Pays d’Auge et Baie de Seine. En revanche, plus d’édition papier pour Rouen et Evreux. Ouest-France y garde tout de même ses pigistes qui travaillent pour l’édition numérique Normandie proposée avec l’édition France du journal. Pourquoi ce recul? « Les gens apprécient Ouest-France mais ils déploraient qu’il y ait peu de locale. » Dans un contexte d’économies, le nouveau dispositif sera moins coûteux pour le groupe Ouest-France.