Pour Euradio, « l’Europe est une chance »

Trois questions à Juliette Nuti, responsable développement et communication.

Radio associative, généraliste et indépendante, Euradio a été créée en 2007 à Nantes. Sur quel projet ?

L’histoire d’Euradio est intimement liée au référendum européen de 2005. Face au peu de connaissance des médias généralistes et au manque d’intérêt du public, Laurence Aubron, journaliste et Européenne convaincue, a voulu impulser un changement de regard, afin de mieux faire comprendre les décisions européennes et leur impact sur notre quotidien.
Grâce à l’ouverture en 2006 de nouvelles fréquences par le CSA, elle a pu créer la première radio européenne des territoires, diffusant notamment des reportages sur des initiatives locales, vues à l’échelle européenne, et adoptant un point de vue positif : oui, l’Europe est une chance pour tous les Européens.
Aujourd’hui, l‘équipe salariée compte 6 à 8 personnes et la radio fait appel à des chroniqueurs académiques, des intervenants issus d’associations souvent internationales ou des bénévoles. Son modèle économique repose en premier lieu sur le soutien de l’État (via le FSER, fonds de soutien à l’expression radiophonique) et des collectivités, mais également sur le mécénat d’entreprise.

C’est aussi une radio école ?

Chaque année, elle accueille en stage deux promotions d’étudiants. Originaires de toute l’Europe et de nombreuses nationalités européennes, recrutés niveau licence ou master, avec un très bon niveau d’anglais, les candidats se distinguent par leur forte appétence pour l’Europe.
Confrontés immédiatement au terrain puis au direct, ils apprennent leur futur métier de l’expérience concrète.
Euradio veut ainsi encourager l’émergence d’une génération de journalistes européens de proximité, capables sur une même thématique, d’apporter une perspective spécifique, fonction du territoire qu’ils connaissent et depuis lequel ils parlent.
Depuis sa création, environ 250 stagiaires sont passés par Euradio et la moitié d’entre eux sont devenus journalistes.

Euradio a-t-elle vocation à élargir sa diffusion ?

Elle se développe de plus en plus. Au départ de Nantes, elle s’est implantée grâce au déploiement de la technologie DAB + (Radio Numérique Terrestre) à Lille, Lyon, Strasbourg, le Havre, Toulouse, Paris ou encore Marseille et Bordeaux, bientôt à Rennes, Orléans, Angers… On peut l’écouter partout en Europe et dans le monde sur www.euradio.fr et sur de nombreuses plateformes.

Propos recueillis par Clotilde Chéron