Radio Rennes : 40 ans, en liberté

Pionnière des radios libres, Radio Rennes fête cette année son quarantième anniversaire.
Trois questions à Gaby Aubert, son fondateur.


En pleine pandémie, à la limite du confinement, comment allez-vous fêter les 40 ans de Radio Rennes ?

– Nous comptons bien le célébrer quand même ! En partenariat avec Placedelagare.com, qui réunit des commerçants et artisans de Rennes, nous organisons la diffusion de l’émission « Pluriel » à l’Hôtel Victoria dans les conditions du direct, tout en respectant les mesure sanitaires en vigueur. Vendredi dernier, nous avons reçu Renaud Van Ruymbeke. Ce sera ensuite le tour de la romancière Irène Frain, puis de l’auteur de polars, Caryl Férey, des musiciens Etienne Grandjean, Pierrick Lemou, Christian Anneix et Gérard Delahaye.

En quarante ans, vous avez toujours le même plaisir à animer les programmes et vous avez conquis un public fidèle. Comment expliquez-vous cette longévité ?

– Je n’ai jamais écouté ceux qui jugeaient mes projets impossibles ! Autodidacte, j’ai démarré à quatorze ans comme apprenti boucher, avant de devenir représentant pour Pernod. C’est en faisant la tournée des bars clients, que j’ai découvert la musique. J’ai commencé à nouer des relations dans le monde du spectacle et à monter ma collection de disques. Quand j’ai appris qu’un bistrot de la rue Saint Hélier était à vendre, je n’ai pas hésité. Entre 1976 et 1988, j’ai animé le Ranelagh, baptisé en hommage au célèbre « Pop club » de José Artur (1). J’organisais un concert mensuel le dimanche à 17h et peu à peu, j’ai rassemblé une clientèle fidèle, très variée, qui a contribué à enrichir mes choix musicaux. C’est parmi eux aussi que j’ai recruté mes premiers bénévoles, en particulier un étudiant de
Supélec, Patrice Roussel, qui a bricolé le premier émetteur. Et dès que le gouvernement de Mitterrand a donné le feu vert aux radios libres, nous avons commencé à émettre le 3 septembre 1981.

Comment a évolué la radio ?

– Nous sommes fidèles à la ligne éditoriale de départ : partager nos passions, en particulier à travers la chanson française, les musiques du monde, le jazz. Nous recevons des invités choisis pour leur actualité culturelle, beaucoup d’associations. Et nous avons obtenu un décrochage avec RFI pour les actualités. L’équipe compte actuellement une petite trentaine de bénévoles, quatre permanents et nous émettons sur un rayon de 50 m autour de Rennes 24h sur 24. Radio Évasion, qui émet de Saint-Méen-Le-Grand, relaie une partie de nos programmes jusqu’à Saint-Brieuc.
Nous fonctionnons sans publicité, uniquement sur fonds publics de la ville, du département, de la Région, qui nous donne accès au fonds de soutien à l’expression radiophonique (FSER)
Nous estimons notre audience à environ 10 000 auditeurs simplement à Rennes. Comme vous, ils devront attendre la fin septembre pour découvrir la nouvelle grille !

Recueilli par Clotilde Chéron

(1) émission radiophonique créée en 1965, présentée, en direct, par José Artur, sur France
Inter, tous les soirs, de 22 h à 23 h 30.