Retour sur la conférence-débat « Ukraine : la guerre de l’information »

Crédit photo : Angéline Desdevises

Jeudi 03 mars, le Club de la Presse de Bretagne a organisé une conférence-débat au café des Champs Libres à Rennes sur le thème de la guerre de l’information en Ukraine.

Cette rencontre s’inscrit dans un contexte particulier suite au déclenchement d’une opération militaire de l’armée russe le 24 février 2022 sur ordre du président, Vladimir Poutine, contre l’Ukraine. Cette rencontre s’est articulée autour des thématiques de l’information, des réseaux sociaux et des fake news. Cécile Vaissié, professeure en études russes et soviétiques à l’université Rennes 2, spécialiste de la « guerre hybride », Vincent Claveau, chercheur en informatique CNRS Irisa à l’université de Rennes 1 et spécialiste de la détection des fake news, et Alexandra Turcat, cheffe de rubrique Monde à Ouest France nous ont fait part de leur expertise sur ce sujet très complexe. Nicolas Guillas, journaliste du Club de la Presse a animé la rencontre avec le soutien de nombreux bénévoles du Club. Une trentaine de personnes a assisté à cette rencontre.

« Guerre hybride », « guerre de l’information », ce sont les propos utilisés par Cécile Vaissié pour mettre en lumière les mécanismes de désinformation et l’usage dangereux des fake news. Vladimir Poutine ayant la main mise sur les réseaux sociaux et les médias russes, l’information se retrouve plus que jamais menacée. Ce dernier refuse l’emploi du terme de « guerre » et parle « d’intervention ». Ainsi, intervenants et public ont pu débattre du traitement de l’information en temps de guerre.

Vincent Claveau a étayé les propos de Cécile et Alexandra en proposant des outils informatiques de vérification de la véracité d’une information comme De Facto ou encore INVID.

Crédit photo : Angéline Desdevises

Cette rencontre a également permis d’aborder l’existence des fermes à trolls, ces hackers payés pour diffuser des fake news, ou encore du groupe Wagner, la milice russe.

La conférence-débat est à retrouver sur la page Facebook du Club de la Presse de Bretagne.

Angéline Desdevises